thierry-mulot.pleindepages.fr

Vendredi 23 février 2018

Accueil

Bonne année

Vers

Nouvelles

Photos

Téléchargement

Liens

Forum

Livre d'Or

 

Admin

Qui veut du chat ?

Famille d'accueil

Guimauve

Fastoch

Juliette et Frippon

Le coin des végétariens

Pourquoi je suis végétarien

Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 1 2 3 4

Le King

Non, je ne vais pas vous parler du Rocker bourré d'amphétamines qui a cassé sa pipe il y a plus de 30 ans.
Il s'agit du King, le seul et unique, celui qui a pour prénom Stephen et qui reste pour moi le maître incontestable du genre.
J'ai commencé à le lire il y a environ trente ans. Allant peu au cinéma et ayant entendu parler du film "Carrie", je me suis rabattu sur le roman. A l'époque j'étais beaucoup plus SF, Philip K Dick constituant le chef de file et aussi pas mal de bouquins de la série anticipation.
A partir de ce livre, j'ai commencé véritablement à m'intéresser au genre fantastique, et je n'ai plus décroché depuis.

J'ai lu beaucoup d'auteurs, mais le King reste le King.
Qu'est ce qui rend ce romancier si particulier ? Son style narratif absolument unique.
Les histoires sont totalement ancrées dans la réalité. Et puis, survient un évènement et peu à peu, l'univers bascule. Le King prend son temps pour raconter, car la psychologie des personnages est essentielle au déroulement de l'intrigue.
La folie et la mort sont une constante. Lisez, et vous verrez qu'il y a toujours dans ces romans un personnage incontrôlable sur lequel les "codes" de conduite n'ont pas ou plus cours. Je pense que cette folie est le véritable moteur de l'œuvre de cet auteur inimitable.
Autre constante que vous ne lirez pas partout : l'évènement transforme la vie du, ou des héros, définitivement. Jamais, absolument jamais, celui ou ceux-ci ne s'en sortent indemnes. Pour ma part, j'ai beaucoup de mal avec ces histoires où quelques choses de terrible arrive et puis à la fin, une fois le "truc" résolu, tout le monde retourne à sa petite vie d'avant. Vous ne trouverez pas ça chez le King. Quelque soit la fin, les protagonistes y laissent des plumes, toujours.

Si vous n'avez jamais lu Stephen King, je vous conseille de commencer par deux livres :
Misery et Dolorès Clairborn, deux histoires où le fantastique est quasiment absent. Et lisez Jessie qui constitue une sorte de Dyptique avec Dolorès Clairborn. Bien que les deux romans puissent se lire séparément, ils parlent du même thème, se déroulent à la même époque et même se croisent sur une seule page.
Ensuite, je vous conseille "Simetière", "Cujo" (vous verrez ce que c'est que d'y laisser des plumes !), "Insomnie" et "Bazaar". 4 bonnes introductions à l'univers fantastique du bonhomme.
Enfin, vous vous attaquerez peut-être à deux de ses œuvres maîtresses : "Ça" et "Le fléau". Deux chef d'oeuvres incomparables.
Et puis bien sûr, il y a "La ligne verte", son livre le plus profond et le plus bouleversant à ce jour.

Hormis l'adaptation parfaite de ce dernier roman, tous les autres films ciné ou télé tirés des histoires de Stephen King sont ratés. Shinning est peut-être le moins mauvais grâce au talent et à la vision toute personnelle de Kubrick. Mais, comme les autres (sauf La ligne verte), il passe à côté de la psychologie des personnages pour se concentrer sur la partie spectaculaire du roman.

Et en plus, ce type adore AC/DC !

Dernière modification le : 06/11/2010 @ 15:13
Catégorie : Littérature

Mes écrits

Mon premier roman

Le p'tit coin éco

Libéralisme

C'est chouette la croissance

Infos site

Webmaster :
Thierry MULOT

Envoyer un message



Déjà 241149 visites

Sondage

Le fils déchu : qu'en pensez-vous ?

Ze chef d'oeuvre du siècle

J'adore

C'est pas mal

pas lu

Trop gros pour caler un meuble

fnac (franchement nul à ch...)

Son auteur est un grand malade

J'ai baillé les 10 premières pages puis j'ai lâché l'affaire

très bien pour allumer le feu

Je l'utilise page après page dans mes toilettes

Résultats

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.9
PHP version 5.2.17