thierry-mulot.pleindepages.fr

Vendredi 17 août 2018

Accueil

Bonne année

Vers

Nouvelles

Photos

Téléchargement

Liens

Forum

Livre d'Or

 

Admin

Qui veut du chat ?

Famille d'accueil

Guimauve

Fastoch

Juliette et Frippon

Le coin des végétariens

Pourquoi je suis végétarien

Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

Tauromachie

J'ai coutume de dire que, dans mon estime pour l'espèce humaine, tout en bas, il y a les nazis et apparentés.
Juste au dessus, les toréros et leurs supporters.
Je les mets dans le même sac. sans aficionados, pas de tauromachie. Car ne vous détrompez pas, le spectacle est avant tout une histoire de fric.
Tout d'abord, tordons le cou à un truc qui m'insupporte : la tradition. Premièrement la tauromachie est une invention récente qui date du 19è siècle. Moi, je dis que ça fait léger comme tradition. Deuxièmement, il est des pays où la tradition est d'exciser les femmes dès la puberté.
Vous m'avez compris, ce n'est pas parce que c'est une tradition que tout comportement doit nécessairement perdurer.
J'imagine que les amateurs de spectacles de gladiateurs, où ceux-ci s'entretuaient dans les arènes, ont du protester quand ils ont été abolis. Eux aussi ont du hurler contre cette attaque contre la tradition romaine.
Parlons du fond : la tauromachie consiste a essayer d'éviter les cornes d'un bovin et de le tuer petit à petit en lui plantant différent trucs dans le dos. ça pisse le sang, ça sent la mort : génial non ?
Arrêtez-moi si je me trompe, mais je ne vois pas la différence entre ça et de la torture. J'ai beau retourner le problème dans tous les sens, faire souffrir un être vivant dans le seul but de se faire plaisir, ça s'appelle torturer. Qu'on ne vienne pas me faire le coup du "au lieu de vous élever contre la corrida, vous feriez mieux de vous occuper des gens qui sont torturer dans le monde". En quoi les deux sont-ils incompatibles votre honneur ? Moi, je m'insurge contre les deux.
Mais, il faut savoir que ce qui sépare quelqu'un capable de torturer un animal dans une arène de celui capable de le faire sur un homme n'est pas si gigantesque que ça. Dans la très grande majorité des cas, celui qui fait souffrir un autre être humain ne le considère pas tout à fait comme un être humain. En clair, il le déshumanise, le ravale au rend de "sous homme". C'est à cette condition qu'il peut ensuite le torturer : parce qu'il ne fait plus partie intégrante de la famille homosapiens sapiens. À partir de là, si on a l'instinct de faire souffrir, si on a l'instinct du psychopathe, plus de problème. Pour les serial killers, même chose. Parlez-en à des psychologues, ils vous diront tous que le criminel récidiviste déshumanise sa victime avant de la tuer. De là à dire que les toreros sont des psychopathes en puissance, il n'y a qu'un pas que je franchis volontiers. Mon métier est de combattre la souffrance. Je hais tout ce qui se repaît de la souffrance d'autrui.
Parlons de la forme.
Le toreador est-il courageux ? Pas tant que ça.
Seuls vont dans les arènes les taureaux que le salaud peut toréer. Le bovin qui systématiquement délaisse la muleta pour foncer sur celui qui la tient est un mauvais taureau. Autrement dit on prend, parmi les taureaux, les plus cons.
Ensuite, on leur lime les cornes au cas où. Si on ne le faisait pas, le métier serait beaucoup plus risqué et donc beaucoup moins intéressant.
Le but de la corrida n'est pas de savoir qui du taureau ou du connard à paillette est le plus fort et le plus courageux. Le but de ce spectacle de haine pure est de massacrer un animal, de voir couler du sang dans un rassemblement hystérique.
Si vous connaissiez quelqu'un, au demeurant sympathique, qui un jour vous annonçait qu'il est un fervent admirateur d'Hitler, pourriez-vous devenir son ami ? Pourriez-vous passer outre et vous dire que, ma foi, c'est un de ses côtés sombres, mais que par ailleurs, c'est un type vachement sympa et tout et tout ?
Personnellement, je ne le pourrais pas. Même chose pour la corrida. Quand je croise quelqu'un qui défend la tauromachie, il va directement dans la case "à ne pas fréquenter si possible".
Je suis certain que ce genre de barbarie finira par disparaître un jour ou l'autre. Je crois profondément que, culturellement, l'homme devient de moins en moins barbare. Le seul problème, c'est que ses moyens de destructions sont infiniment supérieurs à tout ce qu'on à connu depuis des milliers d'années. Un seul connard peut faire beaucoup plus de mal qu'un millier il y a plusieurs siècles. Mais ceci est un autre sujet.

Pour de plus amples renseignements sur cette "magnifique" expression de la barbarie allez voir ici :http://www.anticorrida.com/

Dernière modification le : 05/01/2010 @ 19:57
Catégorie : Coup de gueule

Mes écrits

Mon premier roman

Le p'tit coin éco

Libéralisme

C'est chouette la croissance

Infos site

Webmaster :
Thierry MULOT

Envoyer un message



Déjà 256708 visites

Sondage

Le fils déchu : qu'en pensez-vous ?

Ze chef d'oeuvre du siècle

J'adore

C'est pas mal

pas lu

Trop gros pour caler un meuble

fnac (franchement nul à ch...)

Son auteur est un grand malade

J'ai baillé les 10 premières pages puis j'ai lâché l'affaire

très bien pour allumer le feu

Je l'utilise page après page dans mes toilettes

Résultats

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.9
PHP version 5.2.17