thierry-mulot.pleindepages.fr

Dimanche 27 mai 2018

Accueil

Bonne année

Vers

Nouvelles

Photos

Téléchargement

Liens

Forum

Livre d'Or

 

Admin

Qui veut du chat ?

Famille d'accueil

Guimauve

Fastoch

Juliette et Frippon

Le coin des végétariens

Pourquoi je suis végétarien

Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Amadeus

C'était il y a une vingtaine d'années. Une fille que je connaissais depuis quelques semaines et qui faisait ses études sur Paris, tenait absolument à me faire découvrir un film qui l'avait subjuguée.
Ce film continuait de passer en version originale dans un petit cinoche dans le XVième. Pas plus emballé que ça, mais pour faire plaisir à la belle, j'accepte donc, un soir où j'étais allé dans la capitale, de voir enfin le film dont elle me parlait depuis quasiment notre première rencontre.
Je suis ressorti quelques heures plus tard avec l'impression d'avoir quitté la planète et de ne pas réussir à redescendre. Depuis Amadeus, aucun film ne m'a fait un tel effet.
Ce qui m'a totalement fasciné, outre la musique et l'histoire, c'est le personnage Salieri. L'acteur qui joue le rôle est monumental. Attention, pour savourer réellement son jeu, il faut absolument voir ce film en VO. Sinon, vous perdez tout le sel et la finesse du jeu de l'acteur.
Il faut le voir et l'entendre parler de la musique de Mozart, c'est absolument magique, et il faut entendre et voir sa colère née de la jalousie et du ressentiment envers
Dieu que ce dernier ne lui ait pas accordé la grâce de lui donner le génie pour l'offrir à un être qu'il estime vulgaire. Le personnage créé à l'écran par l'acteur et le réalisateur est d'une complexité rare.
Salieri est le seul à comprendre réellement l'oeuvre du musicien, et, alors que lui même est un artiste reconnu des puissants, en ressent une jalousie mortelle. Je crois que c'est l'amour de Salieri pour le musicien et sa haine pour l'homme qui m'a véritablement bouleversé. Vingt ans après, je me demande encore pourquoi.
Ce film dépasse de très loin l'histoire de Mozart, il est d'ailleurs probablement à mille coudées de la véracité historique.

J'ai revu depuis ce film en vidéo, mais l'émotion n'est pas la même.
J'attends d'avoir un jour un téléviseur grand écran mais ma vieille Brand de 84 cm refuse de nous lâcher. Ce jour là, je mettrai l'ampli à fond, je fermerai toute les lumières et je dégusterai une nouvelle fois ce chef d'oeuvre dans des conditions acceptables.
Il faut vraiment que je sois un ennemi de la croissance pour ne pas saboter "accidentellement" mon vieux 4 tiers.

Quand à la fille en question, celle qui avait adoré Amadeus, celle qui m'avait offert un moment d'émotion unique, je n'ai pas pu faire autrement que de l'épouser.

Dernière modification le : 30/10/2010 @ 13:10
Catégorie : Cinéma

Mes écrits

Mon premier roman

Le p'tit coin éco

Libéralisme

C'est chouette la croissance

Infos site

Webmaster :
Thierry MULOT

Envoyer un message



Déjà 250089 visites

Sondage

Le fils déchu : qu'en pensez-vous ?

Ze chef d'oeuvre du siècle

J'adore

C'est pas mal

pas lu

Trop gros pour caler un meuble

fnac (franchement nul à ch...)

Son auteur est un grand malade

J'ai baillé les 10 premières pages puis j'ai lâché l'affaire

très bien pour allumer le feu

Je l'utilise page après page dans mes toilettes

Résultats

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.9
PHP version 5.2.17