thierry-mulot.pleindepages.fr

Dimanche 27 mai 2018

Accueil

Bonne année

Vers

Nouvelles

Photos

Téléchargement

Liens

Forum

Livre d'Or

 

Admin

Qui veut du chat ?

Famille d'accueil

Guimauve

Fastoch

Juliette et Frippon

Le coin des végétariens

Pourquoi je suis végétarien

Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

La consolante

Avis de lecteur :

J'ai beaucoup aimé les trois premiers livres d'Anna Gavalda.
C'est donc sans problème que je me suis précipité sur la 4ème.
Et là, j'ai vraiment pris une claque.

Le fond : l'histoire est belle, mais belle, vous ne pouvez pas vous imaginer tant que vous n'avez pas lu.
Ça commence comme une longue descente aux enfers qui dure et qui dure. À certains moments, on a envie de dire stop et puis, hypnotisé par le récit, on continue en se demandant où va s'arrêter la dégringolade.
Et puis, en quelques pages, on sent poindre quelque chose, tout d'abord une lueur d'espoir et puis un dernier tiers de bouquin qui vous réconcilie avec la vie. Je vous jure que ça m'a parfois ému jusqu'aux larmes.
C'est d'une richesse sur les sentiments que l'on rencontre peu. Ici, pas de méchants, pas de gentils, justes des hommes et des femmes avec leurs côtés lumineux et sombres.
Il est hors de question que je vous révèle l'intrigue, il faut la découvrir au fil du livre.

La forme : J'adore le style Gavalda. Elle ne se regarde pas écrire, car chaque phrase donne une impression de facilité. Elle joue avec la langue française : fait des phrases parfois courtes, parfois d'une page entière, supprime le sujet pour ne commencer que par le verbe, débute des phrases par une conjonction de coordination, bref s'autorise plein de truc qui ferait bondir n'importe quel prof de grammaire. Mais le résultat sur le plan émotionnel est proprement époustouflant.

Certes, Anna Gavalda est maintenant médiatisée et chacun de ses livres est assuré de faire un best seller. Mais, il n'en a pas toujours été ainsi.
Je respecte infiniment cette femme parce qu'elle est droite. D'autres maisons lui ont offert des ponts d'or pour venir chez elles et cette dame reste fidèle à la maison qui lui a fait confiance. D'autres ont eu beaucoup plus d'ingratitude.
Par ailleurs, ce n'est pas parce que quelqu'un vend beaucoup de livres qu'il a du talent, mais ce n'est pas parce qu'il en vend énormément qu'il n'en a pas.

Si vous avez des sous, achetez ce livre, si vous n'en avez pas, volez-le, mais ne passez pas à côté de cette perle.

Dernière modification le : 27/10/2010 @ 21:12
Catégorie : Littérature

Mes écrits

Mon premier roman

Le p'tit coin éco

Libéralisme

C'est chouette la croissance

Infos site

Webmaster :
Thierry MULOT

Envoyer un message



Déjà 250081 visites

Sondage

Le fils déchu : qu'en pensez-vous ?

Ze chef d'oeuvre du siècle

J'adore

C'est pas mal

pas lu

Trop gros pour caler un meuble

fnac (franchement nul à ch...)

Son auteur est un grand malade

J'ai baillé les 10 premières pages puis j'ai lâché l'affaire

très bien pour allumer le feu

Je l'utilise page après page dans mes toilettes

Résultats

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.9
PHP version 5.2.17